Projet éducatif

Cœur d’enfant qui a soif d’aimer et soif de grandir dans l’amour. Cœur d’enfant rayonnant derrière l’innocence du premier âge ou cœur d’enfant caché derrière un visage d’adolescent.
Cœur d’enfant parfois abîmé de souffrance.

Accueillir un cœur d’enfant pour y déverser l’Amour Non, l’Amour qui vient de nous,
Mais l’Amour qui coule en nous,
L’Amour divin que le Christ nous a laissé en partage.

Les établissements scolaires qui vivent selon l’esprit de la société des religieuses du Sacré-Cœur et de Sainte Madeleine-Sophie Barat, sa fondatrice, veulent avoir, à l’égard des jeunes qui leur sont confiés, ce regard d’Amour, qui par-delà les apparences, s’adresse au plus profond de l’être en devenir.

Dans ces établissements prévalent :
– l’attention portée à chaque jeune,
– la volonté de l’aider à exprimer le meilleur de lui-même et devenir un leader dans son domaine,
– le souci de développer harmonieusement tout son être : corps, intelligence, volonté libre, cœur.

Nos établissements affirment donc leur vocation par des projets éducatifs permettant de fonder une telle priorité et dans lesquels ils reconnaissent :
› la nécessité d’une solide compétence des éducateurs,
la nécessité de structures adaptées pour mener chaque élève au maximum de ses potentialités,
› la place à faire aux plus assoiffés d’Amour, aux défavorisés, aux jeunes en difficultés,
› la volonté de renoncer au recrutement élitiste tout en assurant orientation objective pour réussir l’entrée dans l’enseignement supérieur ou la vie active.

Ce projet trouvera son accomplissement :
› en créant un climat évangélique favorisant l’éducation de la foi et éveillant un élan missionnaire,
› en privilégiant les formes culturelles qui sont les plus propices à développer ce climat d’Amour et d’intériorité et à ouvrir l’esprit des jeunes à l’annonce explicite de Jésus-Christ,
› en discernant, dans toute discipline, ce qui favorise le développement intégral de la personne, en particulier :
• former le jugement,
• cultiver la mémoire,
• introduire au patrimoine culturel,
• éduquer à la citoyenneté et au sens de l’autre.
› en développant les relations vraies au sein de la communauté éducative, malgré les différences de caractères, d’origines sociales, de fonctions et d’âges, de façon à faire naître compréhension et respect mutuel,
› en suscitant des équipes témoignant, par l’action, de la construction d’un monde de justice et de paix en référence à l’Évangile, témoignage susceptible d’éveiller le désir d’y participer,
› en sachant indiquer avec humilité les détails du quotidien qui contribuent à cette éducation,
› en se donnant les moyens de vérifier la cohérence entre la vie quotidienne et le projet.

Nos établissements veulent aussi se souvenir, dans les diversités locales de leurs projets, qu’ils ne sont pas isolés dans la province de France et que la province de France n’est pas isolée dans le monde.

La société des religieuses du Sacré-Cœur, associant les laïcs investis d’une responsabilité dans les établissements, met en œuvre les moyens d’une solidarité éducative par la prière et l’action, pour que se transmette son esprit et s’accomplisse sa mission dans l’Église.